BFMTV

Ministre refoulée: "les Pays-Bas paieront le prix", menace Erdogan

Recep Tayyip Erdogan, le 12 mars 2017.

Recep Tayyip Erdogan, le 12 mars 2017. - Ozan Kose - AFP

Après l'interdiction d'entrée aux Pays-Bas, samedi, du ministre turc des Affaires étrangères, le pays a expulsé une autre responsable politique turque, sur fond de crise diplomatique naissante entre les deux pays.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé ce dimanche un comportement rappelant "le nazisme et le fascisme" après le refoulement d'une ministre turque par les Pays-Bas, affirmant que ce pays en "paiera le prix". Venue à Rotterdam pour assister à un meeting, la ministre turque de la Famille, Fatma Betül Sayan Kaya, a été expulsée dans la nuit vers l'Allemagne, d'où elle était arrivée. "

Montée du "racisme et du fascisme"

Dans une allocution à Istanbul ce dimanche, Recep Tayyip Erdogan a affirmé que le traitement réservé à sa ministre et d'autres responsable turcs en Europe traduisait une montée "du racisme et du fascisme".

"Les Pays-Bas paieront le prix", a-t-il ajouté.

Recep Tayyip Erdogan a en revanche remercié la France pour avoir autorisé une visite de son chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu. "La France n'est pas tombée dans ce piège", a-t-il dit.

Samedi, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a été interdit d'entrée aux Pays-Bas, où il devait assister à un meeting organisé pour la communauté turque à Rotterdam dans le cadre de la campagne du référendum prévu en Turquie le 16 avril sur le renforcement des pouvoirs présidentiels.

A.S. avec AFP