BFMTV

Syrie: la France dénonce les "massacres" et appelle à la justice internationale

BFMTV

La France a dénoncé vendredi les "massacres" perpétrés à Banias, dans l'ouest de la Syrie, qu'elle a qualifiés de "crime de guerre" commis "par les milices et l'armée", demandant à ce que ses auteurs rendent des comptes "devant la justice pénale internationale".

"La France exprime son indignation suite aux massacres perpétrés contre les populations sunnites de la ville portuaire de Banias, causant la mort d'au moins 50 civils, dont des femmes et des enfants", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Philippe Lalliot.

"Elle condamne avec la plus grande force cet acte odieux qui illustre l'intensification de la violence en Syrie et est constitutif d'un crime de guerre", a-t-il ajouté dans un communiqué.

"Ces massacres, perpétrés par les milices et l'armée, montrent toute la sauvagerie dont est capable le régime, qui poursuit sa politique de la terre brûlée en poussant explicitement à l'affrontement communautaire", a-t-il estimé.

Au moins 51 personnes, essentiellement des civils, ont été tuées jeudi par l'armée syrienne et ses supplétifs à Bayda, à la périphérie sud de Banias, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui précise que les décès sont le résultat d'exécutions sommaires et de bombardements.