BFMTV

Syrie : l'Union européenne adopte de nouvelles sanctions

BFMTV

Les pays de l'Union européenne ont annoncé avoir adopté lundi un nouveau train de sanctions contre la Syrie en raison de la poursuite de la répression, visant notamment la banque centrale du pays et le transport aérien de fret.

"Les mesures restrictives ont été approuvées" lors d'une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles. Elles comprennent principalement un gel des biens de la Banque centrale syrienne en Europe et une interdiction du commerce de métaux précieux comme l'or réalisé par le pays.

Le train de sanctions de l'UE inclura aussi un embargo sur les vols fret opérés par la Syrie, qui ne pourront donc plus atterrir sur le territoire européen. L'option d'un embargo total sur les vols passagers en provenance de Syrie, un temps à l'étude, a été abandonnée pour le moment dans la mesure où il pourrait empêcher les ressortissants étrangers de quitter le pays, ont indiqué des diplomates.

sept nouvelles personnes vont être ajoutées à une liste de près de 150 personnes et organisations ou entreprises, dont les principaux membres du régime syrien, faisant l'objet d'interdictions de visa en Europe et de gels d'avoirs. Leurs noms seront publiés mardi.