BFMTV

Syrie: 250 civils tués en 3 jours

Des dizaines de Syriens sont tués chaque jour par les bombardements dans la Goutha orientale, hommes, femmes et enfants. Pressé par la communauté internationale, le régime syrien a laissé passer quelques convois de l’ONU et du Croissant rouge il y a moins d'une semaine. Mais pour les travailleurs humanitaires, le geste n'est qu'un leurre. “Le régime [...] veut utiliser le conseil de sécurité de l’ONU comme arme politique, et montrer qu’il laisse entrer un peu d’aide humanitaire à l’intérieur des zones assiégées”, affirme l’un d’eux. Lassés par l'impuissance des Nations unies, certains responsables de l'aide médicale d'urgence en appellent spécifiquement à la France.