BFMTV

SONDAGE BFMTV - Une majorité de Français favorable à une intervention en Syrie

Fin mai, 45% des personnes interrogées s'estimaient favorables à une intervention militaire des Nations unies en Syrie.

Fin mai, 45% des personnes interrogées s'estimaient favorables à une intervention militaire des Nations unies en Syrie. - -

Selon un sondage CSA pour BFMTV, près d'un Français sur deux se dit favorable à une intervention militaire des Nations unies en Syrie. Seulement un sur trois y s'y oppose.

Alors que l'Union européenne vient de lever l'embargo sur les armes qui empêchait la livraison de munitions aux rebelles syriens, et à quelques jours de l'ouverture d'une grande conférence pour la paix à Genève, les Français penchent en faveur d'une solution militaire en Syrie.

Ainsi, selon un sondage CSA pour BFMTV, près d'une personne interrogée sur deux (45%) se prononce pour une intervention militaire des Nations unies en Syrie. (15% y sont "tout à fait favorables", 31% s'estimant "plutôt favorables").

A l'inverse, un tiers (34%) se dit opposé à l'idée d'une intervention militaire. Une personne interrogée sur 5 (21%) étant sans opinion.

> Les plus favorables: hommes, cadres et personnes âgées

-
- © -

Les plus favorables à une intervention armée sont les hommes (50%), les personnes âgées de plus de 65 ans (50%), les cadres et professions libérales (60%).

Du côté des opinions politiques, il s'agit en majorité de sympatisants du Front de gauche (59%), du Parti socialiste (64%) et de l'UDI (57%). Ceux qui ont voté François Hollande au Premier tour sont les plus enclins à se prononcer pour une intervention militaire, alors que la France faisait partie des plus fervents défenseurs de la levée de l'embargo qui empêchait le pays de livrer des armes aux rebelles.

> Les sympathisants FN les plus hostiles

A l'inverse, les moins enclins à une solution militaire sont les femmes, plus nombreuses à s'opposer qu'à soutenir une intervention militaire en Syrie (36% favorable, contre 37% opposées), les 18-24 ans (autant de favorables que d'opposés: 33%) et les employés (34% opposés).

Politiquement, les sympathisants du Front national sont de loin les plus hostiles à une intervention armée en Syrie (53% contre 26% favorables). Sans surprise: proche du régime de Bachar al-Assad, Marine Le Pen a plusieurs fois dénoncé "l'ingérence étrangère" en Syrie.


À LIRE AUSSI: >> Le risque d'enlisement régional du conflit syrien préoccupe l'ONU

>> En France, la levée de l'embargo essuie le feu des critiques

>> Syrie: l'UE lève l'embargo sur les armes destinées aux rebelles

|||Sondage exclusif CSA pour BFMTV réalisé par Internet les 28 et 29 mai 2013, sur un échantillon représentatif de 1.029 personnes majeures d'après la méthode des quotas.

M. T.