BFMTV

Le Qatar condamne l'assassinat d'un opposant tunisien

BFMTV

Le Qatar, souvent dénoncé par l'opposition tunisienne comme l'un des soutiens des islamistes au pouvoir, a condamné vendredi l'assassinat du député de l'opposition tunisien Mohamed Brahmi.

"Cet acte ignoble est destiné à déstabiliser la Tunisie, nuire à l'unité de son peuple et entraver son projet national" d'une transition démocratique, écrit le gouvernement qatari dans un communiqué, se disant "confiant dans la capacité du peuple tunisien (...) et de son gouvernement à en surmonter les conséquences".

Mohamed Brahmi a été tué par balles jeudi devant son domicile près de Tunis. Il s'agit du second assassinat d'un opposant en six mois, après celui de Chokri Belaïd, tué le 6 février dans des conditions similaires. Dans les deux cas, leurs partisans ont accusé les islamistes d'Ennahda au pouvoir d'être derrière les meurtres, qui ont provoqué des manifestations dans le pays.