BFMTV

Israël dévoile l'identité des suspects après la disparition de 3 jeunes

Les trois Israéliens ont disparu il y a deux semaines, sans laisser de trace de vie.

Les trois Israéliens ont disparu il y a deux semaines, sans laisser de trace de vie. - -

L'Etat israélien a dévoilé l'identité de deux membres du Hamas suspectés d'avoir enlevé trois jeunes hommes. Le mouvement islamiste nie toute implication alors que continue la campagne de recherche, qui a entraîné l'arrestation de 381 Palestiniens.

Israël a dévoilé jeudi soir les identités des deux principaux suspects de l'enlèvement de trois jeunes Israéliens le 12 juin en Cisjordanie. Les deux hommes seraient affiliés au mouvement islamiste Hamas.

"Les deux principaux terroristes impliqués dans l'enlèvement sont Marouane Kawasmeh et Amer Abou Eisheh, membres du Hamas à Hébron, qui sont recherchés par le Shin Beth et l'armée israélienne", a indiqué le Shin Beth, le service de la sécurité intérieure, dans un communiqué.

Ces deux hommes ont déjà purgé dans le passé des peines de prison en Israël pour leur participation à des "activités terroristes pour le compte du Hamas", ajoute le communiqué. Un porte-parole du Hamas à Gaza, territoire sous contrôle du mouvement islamiste, a rejeté les accusations israéliennes.

Le père d'un des suspects nie

"L'annonce par l'occupant de certains noms [de suspects] accusés d'avoir mené l'opération de Hébron illustre l'état de confusion et une tentative de couvrir son échec cuisant à réaliser ses objectifs annoncés", a déclaré le porte-parole, Sami Abou Zouhri.

Le père d'un des suspects, Omar Abou Eisheh, a par ailleurs catégoriquement démenti l'implication de son fils dans l'affaire, disant ne pas avoir de nouvelles de lui depuis le 13 juin, le lendemain de la disparition des trois jeunes Israéliens.

Selon le Shin Beth, Marouane Kawasmeh, né en 1985, a été arrêté par Israël la première fois à l'âge de 18 ans, puis quatre fois depuis. Il a reconnu en 2010 faire partie d'une cellule de la branche militaire du Hamas de la région d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. L'autre suspect, Amer Abou Eisheh, né en 1981, a été mis en détention administrative (sans jugement ni inculpation) en 2005 pendant 10 mois, puis emprisonné une seconde fois en 2007.

Cinq Palestiniens tués

Les trois étudiants d'écoles religieuses juives ont disparu il y a exactement deux semaines alors qu'ils faisaient de l'auto-stop près du Goush Etzion, un bloc de colonies en Cisjordanie occupée, situé entre les villes palestiniennes de Bethléem et Hébron.

Aucun signe de vie des trois jeunes n'a été détecté depuis leur disparition. Depuis le 12 juin, l'armée israélienne a arrêté 381 Palestiniens, dont les deux tiers sont des adhérents du Hamas. En outre, cinq Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne en Cisjordanie depuis le début de cette campagne, baptisée "Gardien de nos frères".

M. K. avec AFP