BFMTV

Attentats de Téhéran: l'Iran qualifie la réaction de Trump de "répugnante"

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, le 19 février 2017.

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, le 19 février 2017. - Christof Stache - AFP

Mercredi, après la double attaque perpétrée à Téhéran et revendiquée par Daesh, le président américain avait estimé que ceux qui soutiennent "le terrorisme" s'exposent à en être "victime", provoquant la colère de l'Iran.

De quoi tendre encore davantage les relations entre l'Iran et les Etats-Unis. Téhéran s'est emporté ce jeudi contre la réaction du président américain Donald Trump après la double attaque dont a été victime la capitale iranienne mercredi, et qui a fait treize morts.

Mercredi matin, une fusillade avait éclaté au Parlement iranien, tandis qu'un attentat-suicide était perpétré au même moment au mausolée de l'imam Khomeiny. Menées par deux groupes d'assaillants, les attaques ont été revendiquées par Daesh.

"Terreur soutenue par les clients des Américains"

Le président Donald Trump a réagi à ce double attentat, la première action revendiquée par Daesh sur le sol iranien en estimant que "les Etats qui appuient le terrorisme risquent de devenir les victimes du mal qu'ils soutiennent", tout en faisant savoir qu'il "priait pour le peuple iranien". Une déclaration aux airs de mise en garde, qui a fait bondir Téhéran. 

"Le communiqué de la Maison Blanche est répugnant (...) alors que les Iraniens font face à la terreur soutenue par les clients des Américains", a écrit de chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter.

Lors de son déplacement en Arabie saoudite, en mai, Donald Trump avait appelé à "isoler" l'Iran, marquant ainsi une totale rupture avec la politique de l'administration Obama.

Adrienne Sigel