BFMTV

L'armée irakienne promet la "clémence" aux combattants de Daesh

Des peshmergas kurdes à 10 kilomètres au nord-est de Mossoul, en Irak.

Des peshmergas kurdes à 10 kilomètres au nord-est de Mossoul, en Irak. - Safin Hamed - AFP

Une promesse d'indulgence. L'armée irakienne a largué des milliers de tracts sur la ville de Mossoul, dernier bastion de Daesh en Irak. Elle incite tous ceux qui ont rejoint l'organisation terroriste à dénoncer ses membres en échange de "clémence" et de "pardon", rapporte le site Les Observateurs de France 24. Le message est destiné aux Irakiens qui se sont "compromis avec Daesh".

"Celui d'entre vous qui souhaite la clémence et le pardon, doit capturer un combattant de Daech -arabe ou étranger- et le livrer aux forces de sécurité (...). Votre gouvernement est le plus clément envers vous et l'Irak doit rester votre priorité", indique-t-il.

"Au juge de décider"

Un général qui supervise les troupes au sol a donné des explications au site internet. "Nous serons évidemment cléments avec ceux qui se livreront spontanément à l'armée, avoueront leurs crimes et demanderont pardon. Leur initiative sera prise en considération par le juge". Mais ne précise pas la forme que prendra cette clémence, indiquant simplement que ce sera "au juge de décider".

L'offensive irako-kurde sur Mossoul, soutenue par les Etats-Unis et la France, a été lancée le 17 octobre. La coalition compte reprendre la deuxième ville d'Irak tombée aux mains des jihadistes en juin 2014. 

Céline Hussonnois-Alaya