Mis à jour le
La photojournaliste Camille Lepage, le 19 février dernier à Bangui, la capitale de la République centrafricaine.
 

Camille Lepage, la jeune photojournaliste tuée en Centrafrique a vraisemblablement été prise dans une embuscade, alors qu'elle suivait des miliciens chrétiens "anti-balaka" dans le cadre d'un reportage.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • corsaire
    corsaire     

    pour les journalistes planqués dans leur bureau du respect taisez-vous et rendez lui hommage

  • 7auPoint
    7auPoint     

    Oui ! vous avez raison ! @condor: je connais également cette région pour y être allé ; et cette journaliste a pris le risque inconsidéré de se rendre dans cette zone de Bouar avec une milice armée qui voulait en découdre avec une autre milice armée ....et il est arrivé ce qui devait arriver : les 2 milices se sont rencontrées et les balles n'ont pas fait de différence entre combattants et journaliste .....gilet pare-balle ou pas !

  • condor
    condor     

    Mais que foutait cette journaliste seule dans la région de Bouar (que je connais bien pour son hostilité et éloignement). Vouloir faire son métier est une chose mais mettre sa vie en péril sans aucune précaution dans un tel pays c'est chercher la mort à coups sur.

  • klauss
    klauss     

    Condoléance à la famille. Je, j'ai tjrs pensé que la religion Musulman était une religion de Paix et d'amour ? Concernant les soit disant Français qui font le djihad et qu'ils se fassent tuer, je n'irais pas pleurer sur leur tombe. Pour...... ris, les djihadistes..

Votre réponse
Postez un commentaire