Des manifestants devant le ministère italien des transports le 11 juillet 2018
 

Des ONG accusent les États européens de bloquer leurs actions, favorisant ainsi la hausse du nombre de morts. Les 28 débattent actuellement de mesures visant à empêcher les migrants de débarquer sur leurs côtes.

Votre opinion

Postez un commentaire