Soldats maliens et soldats français de la mission Barkhane le 2 novembre 2017 au centre du Mali.
 

Yahya Abou El Hamame était le numéro deux de l'alliance jihadiste "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", il était recherché depuis des années.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire