× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
L'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, ici en 2012 à New York, aurait tenté une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram pour obtenir la libération des lycéennes.
 

Plus d'un mois après le rapt de plus de 200 lycéennes au Nigeria, le pays aurait lancé, par le biais d'un de ses anciens présidents, une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram, le groupe islamiste à l'origine de l'enlèvement.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire