La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, ici le 3 juin 2016.
 

Votre opinion

Postez un commentaire