Des miliciens locaux, appartenant à un groupe opposé à l'homme fort libyen Khalifa Haftar, se tiennent près des véhicules que le groupe aurait capturés des forces de Haftar dans l'une de leurs bases dans la ville côtière de Zawiya, à l'ouest de Tripoli, le 5 avril 2019.
 

La communauté internationale a multiplié vendredi les appels à Khalifa Haftar pour que ses forces cessent leur offensive vers Tripoli, au moment où des combats au sud de la capitale libyenne avec le gouvernement de Fayez al-Sarraj font craindre un nouvel embrasement.

Votre opinion

Postez un commentaire