L'émissaire spécial de l'ONU Staffan de Mistura (g) et le médiateur russe Alexander Lavrentiev, le 4 mai 2017 à Astana
 

Les pourparlers de paix entre les émissaires de Bachar al-Assad et les rebelles ont repris jeudi à Astana. La Russie compte sur ces pourparlers pour faire adopter son projet de "zones sécurisées" en Syrie.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire