Abou Mohammed al-Adnani, sur une image extraite d'une vidéo de propagande diffusée en 2012.
 

Votre opinion

Postez un commentaire