Jim Mattis, le 28 juin 2017 à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne
 

Jim Mattis, le secrétaire de la Défense américain, a assuré que Bachar al-Assad avait "pris au sérieux" l'avertissement émis par les Etats-Unis, contre toute nouvelle attaque chimique du régime syrien.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Ybrzy
    Ybrzy     

    AH ! Bah comme c'est le chef du Pentagone il faut le croire !

    C'est sur !

Votre réponse
Postez un commentaire