Mis à jour le
Une mère et son nouveau-né dans un hôpital de Pékin, en novembre 2012. (photo d'illustration)
 

Alors que l'année de la chèvre débutera jeudi, les Chinoises se précipitent dans les hôpitaux pour accoucher avant la date fatidique, craignant que cette nouvelle année ne soit synonyme de malchance pour leur progéniture.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Donc vu l'ampleur des superstitions et la peur d'enfanter cette année, on peut considérer que pour les maternités chinoises ça sera une longue période de vaches maigres à cause de la chèvre.

Votre réponse
Postez un commentaire