Souleïman Kerimov, en janvier 2012.
 

L'oligarque russe, proche du Kremlin, a été mis en examen mercredi, à Nice, pour blanchiment de fraude fiscale. Il est soupçonné de s'être approprié plusieurs propriétés sur la presqu'île du Cap d'Antibes, sous un prête-nom, et pour des montants sous-déclarés. La décision de justice est décriée par Moscou. 

Votre opinion

Postez un commentaire