Le Prince Charles, le 1er décembre 2015
 

Quelques jours après la signature d'un décret anti-immigration par Donald Trump, le prince Charles veut profiter de la visite d'Etat du président américain au Royaume-Uni, programmée cette année, pour parler religion et climat. 

Votre opinion

Postez un commentaire