Carles Puigdemont
 

Le tribunal de l'Etat régional du Schleswig-Holstein, où été incarcéré l'indépendantiste catalan depuis le 25 mars, a décidé de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire. La justice a estimé que le motif de poursuite, "rébellion", n'était pas recevable au regard du droit allemand.

Votre opinion

Postez un commentaire