Des manifestants anti-Trump en marge de la cérémonie d'investiture, le 20 janvier 2017, à Washington.
 

L'hébergeur d'un site internet anti-Trump a révélé que le ministère de la Justice américain lui a ordonné de lui communiquer toutes les informations en sa possession sur ses visiteurs. L'entreprise dénonce une situation "alarmante" et entend résister.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • PlusZero
    PlusZero     

    mais ce gouvernement ose critiquer la Chine quand elle fait de même....Marrant non?

Votre réponse
Postez un commentaire