BFMTV

Le cardinal Barbarin, visé par une pétition, sera aux côtés du pape François en Irlande

Le pape François

Le pape François - Vincenzo PINTO / AFP

La dernière visite d'un pape en Irlande remonte à celle de Jean-Paul II, en 1979.

Le pape François sera en visite en Irlande samedi 25 et dimanche 26 août. Officiellement, il vient clore la rencontre mondiale des familles à Dublin. Mais après les révélations, la semaine dernière, d'agressions sexuelles commises par des membres du clergé sur un millier de mineurs en Pennsylvanie, la question des abus sexuels dans l'Eglise sera évidemment aussi à l'ordre du jour. Il rencontrera sur place des victimes d'abus sexuels, comme il le fait fréquemment lors qu'il est à l'étranger.

Le pape François avait écarté une démission de Barbarin

Selon nos informations, le cardinal Barbarin, en déplacement à Dublin dans le cadre de la rencontre mondiale des familles, sera être présent aux côtés du pape ce week-end. L'archevêque de Lyon est visé par une pétition demandant sa démission et signée par près de 70.000 personnes ce vendredi. Elle a été lancée par le père Vignon, qui reproche au cardinal de ne pas avoir dénoncé des agression pédophiles, et l'invite à "prendre ses responsabilités" sur BFMTV. 

Emmanuel Gobilliard, l'adjoint de Mgr Barbarin, rapporte qu'en 2016, l'archevêque de Lyon s'était déjà adressé au Pape à propos d'une éventuelle démission. 

"Il été très clair. 'Si tu veux, je démissionne'". "Le Pape lui a dit non. Et on ne peut pas dire que le pape François tergiverse sur cette question", a-t-il précisé l'évêque auxilliaire du diocèse de Lyon sur BFMTV.

L'Irlande, théâtre de nombreux scandales sexuels

Lors de cette visite, le pape François se retrouvera confronté à un défi de taille: redonner foi aux Irlandais en leur Eglise. La dernière visite d'un souverain pontife en Irlande remonte à celle de Jean-Paul II, en 1979. 39 ans plus tard, l'Eglise irlandaise a vu son influence s'étioler. Signe de l'émancipation de la société irlandaise de la coupe de l'Eglise, le pays a légalisé en 2015 le mariage homosexuel, installé un Premier ministre gay, Leo Varadkar, en 2017, et libéralisé, en mai, l'avortement.

La question des abus sexuels a fortement participé à entacher l'image de l'Eglise irlandaise, au coeur de plusieurs scandales dans les années 1990 et 2000. En 2014, la découverte de 800 squelettes de bébés et d'enfants dans la fosse commune d'un ancien couvent catholique à Tuam, avait ainsi déclenché une immense onde de choc dans l'opinion du pays.

Cyrielle Cabot avec AFP