Renan Calheiros (à gauche) le 9 mai au Sénat.
 

Le président du Congrès avait voulu annuler le vote des députés. Le président du Sénat a lui décidé de passer outre et de maintenir le vote sur l'ouverture d'un procès en destitution de Dilma Roussef à la chambre haute cette semaine. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire