L'ex-présidente de Corée du Sud, le 29 novembre 2016 à Séoul.
 

Elle a quitté la présidence de la Corée du Sud en laissant ses neuf chiens. Park Geun-Hye, qui se mettait souvent en scène avec ses jindo, a déménagé sans emmener ses fidèles compagnons. Une association de défense des animaux a porté plainte.

Votre opinion

Postez un commentaire