BFMTV

La première sonde israélienne s'écrase en se posant sur la Lune 

La sonde s'est écrasée en se posant.

La sonde s'est écrasée en se posant. - Capture d'écran Team Space IL

La sonde israélienne du nom de Bereshit n'a pas achevé son voyage vers la Lune avec succès. Elle s'est écrasée en se posant, ce jeudi.

La première sonde israélienne à destination de la Lune s'est écrasée lors de son alunissage, en raison d'une panne de son moteur survenue à la dernière minute, a déclaré jeudi soir le centre de contrôle de la mission.

"La sonde Bereshit n'a pas achevé avec succès son alunissage sur la Lune", pouvait-on lire dans un message diffusé par le centre, basé près de Tel-Aviv.

Une immense araignée à 5 pattes

Baptisée Bereshit (Genèse, en hébreu), cette sonde qui ressemble à une immense araignée à cinq pattes est, du haut de ses 585 kilos, un objet de fierté en Israël, qui espère devenir le quatrième pays à alunir un appareil après les Etats-Unis, la Russie et la Chine.

Première mondiale, la sonde a été développée par une organisation privée, SpaceIL, qui a travaillé en partenariat avec la société aérospatiale Israeli Aerospace Industries (IAI), une des plus grandes entreprises de défense israéliennes.

L'engin avait été lancé le 22 février depuis la base américaine de Cap Canaveral en Floride, via une fusée Falcon 9 de la firme américaine SpaceX, fondée par l'entrepreneur Elon Musk.

La sonde avait parcouru pas moins de 6,5 millions de kilomètres, à une vitesse maximale de 10 kilomètres par seconde (36.000 km/h), avant sa tentative d'alunage, selon les partenaires du projet. Pour Israël, l'alunissage en soi était la mission principale, même si un instrument scientifique a été emporté pour mesurer le champ magnétique lunaire.

La dernière image prise par la sonde Bereshit en se posant sur la Lune, le 11 avril 2019.
La dernière image prise par la sonde Bereshit en se posant sur la Lune, le 11 avril 2019. © Image Reuters.
Jeanne Bulant avec AFP