BFMTV

La police de Manchester appelle les témoins à envoyer leurs images et vidéos

Les vidéos amateurs de l'attentat de Manchester sont des éléments précieux pour la police dans l'enquête.

Images tremblantes, filmées à la volée avec un téléphone portable: les vidéos "amateurs" de l'attentat de Manchester sont des documents précieux pour les forces de l'ordre pour retracer le fil des événements. Bien souvent, il s'agit, avec les enregistrements des caméras de vidéosurveillance, des seuls films d'un événement de ce type. Le gouvernement britannique et la police de Manchester appellent donc les témoins de l'attaque de lundi soir, dont le bilan humain s'élève pour l'heure à 22 morts et 60 blessés, à envoyer toute image de l'Arena aux autorités.

Vigilance et collaboration de la population

"La population doit rester vigilante mais ne doit pas paniquer. Si des personnes ont des informations, elles doivent les communiquer à la police", a ainsi déclaré Amber Rudd, secrétaire d’Etat à l’Intérieur.

Une demande appuyée par le chef de la police mancunienne, Ian Hopkins: "Nous invitons le public à nous renseigner sur toute activité suspecte. Nous invitons le public qui aurait des images ou des vidéos à nous les transmettre."

Ces vidéos ou photos peuvent être décisives pour l'enquête, comme l'explique notre consultant police-justice Dominique Rizet: "Sur ces vidéos, on peut trouver des éléments, des images d’une personne suspecte. C’est très important, parce que chaque citoyen est maintenant un observateur utile pour contrôler lui-même une attitude suspecte. Il faut que chaque citoyen signale un comportement anormal."
L.N.