000_E6962.jpg
 

Irom Sharmila avait entamé son jeûne en l'an 2000 pour dénoncer les violences commises par l'armée dans le Manipur, État du nord-est de l'Inde où règne la loi martiale. Elle se lance aujourd'hui en politique.

Votre opinion

Postez un commentaire