BFMTV

Au moins sept morts en Croatie après le séisme de magnitude 6,4

Par précaution, une centrale nucléaire a été fermée en Slovénie voisine.

Sept personnes ont péri mardi dans un puissant séisme qui a secoué le centre de la Croatie, semant la panique, rasant des maisons et plongeant une ville dans le noir.

L'épicentre de la secousse, qui a eu lieu vers 11H30 GMT et à une profondeur de 10 kilomètres, était localisé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Zagreb, où des habitants paniqués se sont précipités dans les rues, a constaté l'AFP.

"Nous retirons actuellement des gens des décombres, nous ignorons encore s'il y a des morts ou des blessés", a déclaré à une chaîne télévision locale le maire de Petrinja, Darinko Dumbovic. "C'est la panique générale, tout le monde cherche à connaître le sort de ses proches", a-t-il ajouté.

Un précédent séisme dans la même région lundi

Des images de la ville, qui compte près de 20.000 habitants, montraient des toits effondrés et des rues jonchées de briques et autres débris. Lundi, c'est-à-dire la veille, un séisme d'une plus faible magnitude avait touché la même région, ne causant que des dégâts matériels mineurs.

Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents. Par précaution, une centrale nucléaire a été fermée en Slovénie voisine. Selon l'agence de presse STA, il s'agit d'une "procédure normale dans les cas de forts tremblements de terre".

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV