BFMTV

La Corée du Nord qualifie de "scélérates" les sanctions de l'ONU

Image de propagande diffusée le 12 septembre 2017 par l'agence centrale de presse nord-coréenne KCNA montrant Kim Jong-Un avec des professeurs, à Pyongyang

Image de propagande diffusée le 12 septembre 2017 par l'agence centrale de presse nord-coréenne KCNA montrant Kim Jong-Un avec des professeurs, à Pyongyang - STR, KCNA VIA KNS/AFP

La Corée du Nord a qualifié mardi de "scélérates" les nouvelles sanctions de l'ONU adoptées la veille à l'unanimité par le Conseil de sécurité à l'initiative des États-Unis, et a mis en garde Washington.

"Les mesures à venir de la République populaire démocratique de Corée, infligeront aux États-unis la plus grande douleur qu'ils n'aient jamais connue de leur histoire", a déclaré l'ambassadeur nord-coréen, Tae Song Han, devant la Conférence du désarmement à Genève."La RPDC est prêt à faire usage de toute forme de moyens ultimes", a-t-il dit.

L'ambassadeur a également souligné que sa délégation "rejette catégoriquement la dernière résolution" du Conseil de sécurité.

"L'adoption de la résolution (...) est une manifestation extrême de la volonté américaine d'éliminer à tout prix le système idéologique social de la RPDC et ses habitants", a-t-il dit.

Cette huitième série de mesures, approuvée par la Chine et la Russie, les plus proches soutiens de la Corée du Nord, vise à punir ce pays pour son essai nucléaire du 3 septembre. Par ses sanctions, chaque fois plus sévères, l'ONU espère pousser Pyongyang à négocier ses programmes nucléaire et balistique.

"Mon espoir est que le régime (nord-coréen, ndlr) entendra le message fort et clair et qu'il prendra un nouveau chemin", a assuré à Genève l'ambassadeur américain, Robert Wood, devant la Conférence du désarmement.

Genève (AFP), © 2017 AFP