Une enquête est toujours en cours afin de vérifier si des informations confidentielles ont été divulguées.
 

Le parquet de Séoul a accusé lundi 1er août la Corée du Nord d'avoir piraté des comptes mails de dizaines de responsables sud-coréens en 2016.

Votre opinion

Postez un commentaire