Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un -
 

La Corée du Sud a indiqué, mercredi 31 août, que le régime nord-coréen avait exécuté son ministre de l'Education accusé d'être "un agitateur anti-parti et anti-révolutionnaire". 

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • jean-mimi
    jean-mimi     

    Ho melanchon ???

  • Whywhy
    Whywhy     

    C'est devenu un marronnier de la presse, les exécutions supposées de dignitaires du régimes de Pyongyang. Au canon aérien, ou je sais pas quoi, parce qu'ils se sont assoupis, parce qu'ils ont toussé en présence du grand leader, parce que... et on pourrait broder comme ça un bon moment...

    Comme par hasard, la source est toujours Séoul, sans grandes précisions. Je me doute bien que Kim Jong-Un n'est pas un enfant de choeur, mais depuis un bon moment, c'est devenu un peu gros pour être avalé, sans avoir de doutes.

  • Whywhy
    Whywhy     

    C'est devenu un marronnier de la presse, les exécutions supposées de dignitaires du régimes de Pyongyang. Au canon aérien, ou je sais pas quoi, parce qu'ils se sont assoupis, parce qu'ils ont toussé en présence du grand leader, parce que... et on pourrait broder comme ça un bon moment...

    Comme par hasard, la source est toujours Séoul, sans grandes précisions. Je me doute bien que Kim Jong-Un n'est pas un enfant de choeur, mais depuis un bon moment, c'est devenu un peu gros pour être avalé, sans avoir de doutes.

  • ankou
    ankou     

    aucunes reactions des Américains ou des Anglais ? ils ont pourtant étés rapides a critiquer la France sur les arrétés anti burkinis..

Votre réponse
Postez un commentaire