BFMTV

L'armée tchadienne dit avoir tué au Mali Mokhtar Belmokhtar

Mokhtar Belmokhtar, l'un des principaux chefs d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été tué samedi par des soldats tchadiens dans le nord du Mali, selon le porte-parole des forces armées tchadiennes. /Image diffusée le 21 janvier 2013/REUTERS/Sahara M

Mokhtar Belmokhtar, l'un des principaux chefs d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été tué samedi par des soldats tchadiens dans le nord du Mali, selon le porte-parole des forces armées tchadiennes. /Image diffusée le 21 janvier 2013/REUTERS/Sahara M - -

N'DJAMENA (Reuters) - Mokhtar Belmokhtar, l'un des principaux chefs d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été tué samedi par des soldats...

N'DJAMENA (Reuters) - Mokhtar Belmokhtar, l'un des principaux chefs d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été tué samedi par des soldats tchadiens dans le nord du Mali, a annoncé le porte-parole des forces armées tchadiennes.

"Samedi 2 mars, à midi, les forces armées tchadiennes opérant dans le nord du Mali ont complètement détruit une base terroriste (...) Le bilan est de plusieurs terroristes tués, dont leur chef Mokhtar Belmokhtar", précise le général Zacharia Gobongue dans un communiqué lu à la télévision tchadienne.

Chef de la brigade des Moulathamine ("Ceux qui signent avec leur sang"), Mokhtar Belmokhtar, dit "le Borgne", est le commanditaire de la prise d'otages sanglante du complexe gazier algérien de Tiguentourine en janvier.

Madjiasra Nako, Guy Kerivel pour le service français