BFMTV

L'armée syrienne a repris le contrôle de Koussaïr

Soldats de l'armée syrienne dans le villade d'Arjoun, près de Koussaïr. Les forces loyales à Bachar al Assad ont repris le contrôle de cette ville stratégique près de la frontière libanaise. /Photo prise le 30 mai 2013/REUTERS/Rami Bleible

Soldats de l'armée syrienne dans le villade d'Arjoun, près de Koussaïr. Les forces loyales à Bachar al Assad ont repris le contrôle de cette ville stratégique près de la frontière libanaise. /Photo prise le 30 mai 2013/REUTERS/Rami Bleible - -

BEYROUTH/AMMAN (Reuters) - L'armée syrienne a repris le contrôle de la ville stratégique de Koussaïr, près de la frontière libanaise, a annoncé...

BEYROUTH/AMMAN (Reuters) - L'armée syrienne a repris le contrôle de la ville stratégique de Koussaïr, près de la frontière libanaise, a annoncé mercredi la télévision publique syrienne.

Les rebelles ont confirmé leur retrait après une offensive lancée par l'armée syrienne et les combattants du Hezbollah libanais qui ont fait, selon un communiqué, des centaines de morts.

Prise par les insurgés il y a dix-huit mois, Koussaïr était assiégée depuis plus de deux semaines par les forces gouvernementales, appuyées par des miliciens chiites du Hezbollah libanais.

"Nos forces armées héroïques ont ramené la sécurité et la stabilité dans toute la ville de Koussaïr", affirme un communiqué diffusé par la télévision.

Un combattant du Hezbollah a confirmé cette information.

"Nous avons procédé à une attaque surprise aux premières heures et nous sommes entrés dans la ville; ils (les rebelles) se sont échappés", a-t-il déclaré à Reuters.

Des images diffusées par la chaîne de télévision régionale Mayadine TV montrent des militaires en train de planter des drapeaux syriens avec des photos du président Bachar al Assad sur les gravats qui encombrent les rues de la ville.

"Face à cet énorme arsenal (...) et à l'intervention manifeste du Hezbollah (...), des dizaines de combattants sont restés derrière et ont assuré le retrait de leurs camarades ainsi que des civils", déclare un communiqué des insurgés adressé à Reuters.

Un porte-parole des insurgés avait dans un premier temps déclaré à la chaîne de télévision Al Djazira que les forces rebelles avaient perdu du terrain mais que les combats se poursuivaient à Koussaïr.

En reprenant la ville, le gouvernement de Damas veut assurer la liaison entre la plaine libanaise de la Bekaa, bastion du Hezbollah, et les régions de la côte syrienne où vivent de nombreux alaouites, membres d'une branche du chiisme à laquelle appartient le président Assad.

Erika Solomon et Khaled Yacoub Oweis; Guy Kerivel, Julien Dury et Danielle Rouquié pour le service français