Le Prince Mohammed ben Salmane le 13 janvier 2019. Il recevait alors à Riyad le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.
 

Alors que Riyad nie toute implication du prince héritier saoudien dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, une enquête du New York Times révèle que le jeune dirigeant du royaume souhaitait se débarrasser de cet opposant.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire