× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
La famille de Sohail Ahmed accuse les services pakistanais de l'avoir tué, car il était associé au MQM, un parti dans la ligne de mire des forces de police.
 

Dans la mégalopole pakistanaise, la police est soupçonnée d'enlever et d'exécuter les criminels sans autre forme de procès. Près de 850 criminels auraient ainsi été tués depuis juillet dernier à Karachi. Une opération antigang radicale qui endeuille les familles, voulue pour sécuriser la ville, marquée par plus de 2.000 meurtres en 2013.

Votre opinion

Postez un commentaire