maire.jpg
 

Fusaho Izumi avait ordonné l'incendie d'un immeuble d'habitation pour faciliter l'agrandissement d'une route. L'enregistrement de ses ordres a tourné en boucle dans les médias japonais, avant qu'il ne démissionne. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire