Des agents de premiers secours et des témoins de l'attaque d'Istanbul, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2017.
 

La nuit du réveillon 2017 aurait dû être celle de l'oubli, loin des traumatismes de 2016. Mais pour les rescapés de l'attaque d'une boîte de nuit d'Istanbul, elle s'est transformée en cauchemar.

Votre opinion

Postez un commentaire