poutine-trump
 

Après la notification de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie en provenance du Congrès américain, le président russe a décidé fin juillet de contraindre la diplomatie américaine à revoir son personnel à la baisse à Moscou à partir du 1er septembre. L'initiative lui a valu ce jeudi une réponse ironique de son homologue américain.

Votre opinion

Postez un commentaire