× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
A droite, la mère de la victime tuée en 2007 gifle Balal, avant de lui accorder son pardon, le 15 avril 2014.
 

La mère de la personne qu'il avait tué lui a accordé son pardon en public, au moment où il devait mourir. Balal avait tué son fils d'un coup de couteau à la gorge en 2007.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • felicie
    felicie     

    Dans le fond, ce serait trés chrétien, une telle attitude. Mais c'est une rareté, même chez les chrétiens...

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    Étonnant ! Mais si c'est le désir de la famille !

  • cervide
    cervide     

    haaa l'Iran, l'axe du mal ou la justice peut éviter la peine de mort si la famille du defunt le veut... c'est pas les US qui feraient ça demain!

Votre réponse
Postez un commentaire