En trois ans, le Britannique Jim McCornick a vendu des milliers de ces détecteurs à l'Irak, moyennant plusieurs dizaines de millions d'euros.
 

Pendant neuf ans, la police irakienne a tenté, d'abord sans le savoir puis sciemment, de déceler les voitures piégées au moyen de détecteurs de balles de golf. Une escroquerie fomentée par un homme d'affaires britannique qui aurait coûté la vie à plus de 4.000 Irakiens depuis 2007.

Votre opinion

Postez un commentaire