BFMTV

Investiture américaine: le président élu n'est pas obligé de jurer sur la Bible

-

- - Barack Obama prête serment le 20 janvier 2013 - Emmanuel Dunand AFP

Contrairement à ce que l'on croit, le président élu n'est pas obligé de prêter serment sur la Bible. Retour sur une tradition vieille de deux siècles.

Vendredi 20 janvier Donald Trump entrera en fonction et deviendra le 45ème président des Etats-Unis. Avant de prêter serment, il s’est rendu à l’église puis a pris le thé avec le couple sortant, Barack et Michelle Obama. Élu le 4 novembre 2016 le magnat de l’immobilier prêtera serment à 18h devant le président de la Cour suprême.

Fidèle à la tradition, Donald Trump a choisi de prêter serment sur une Bible offerte par sa mère en 1955 alors qu’il finissait son catéchisme. Mais il a également choisi de jurer sur la bible d’investiture d’Abraham Lincoln, à l’instar de… Barack Obama. Le président sortant avait choisi de prêter serment sur cette même Bible ainsi que sur une autre ayant appartenu à Martin Luther King.

Si prêter serment sur la Bible est une tradition fidèlement ancrée dans le processus d’investiture d’un président américain, elle n’est en rien une obligation.

Un pays laïc dès 1791

Bien que la devise des Etats-Unis soit In God We Trust (Nous croyons en Dieu), le pays est comme la France, un pays laïc où l’on garantit la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Bien avant la loi 1905 en France, les Etats-Unis affirmaient la séparation des deux entités. Ainsi comme le décrit le premier amendement de la constitution des Etats-Unis ratifiée en 1791, "le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou à l’interdiction de son libre exercice".

Garantissant la liberté de culte, il n’établit pas de religion officielle d’état, les pères fondateurs américains étant des laïcs affirmés, attachés au principe de séparation de l’église et de l’état.

Depuis 221 ans, seulement deux exceptions

Le texte initial du serment fait par chaque président américain ne mentionne pas la Bible mais simplement un engagement solennel ponctué par un appel à Dieu: "Je jure solennellement que je soutiendrai et défendrai la Constitution des États-Unis contre tous ennemis, externes ou intérieurs, que je montrerai loyauté et allégeance (…) je vais bien et loyalement m'acquitter des devoirs de la charge que je m'apprête à prendre. Que dieu me vienne en aide".

En 1789, George Washington le premier président des Etats-Unis jure sur la Bible. Depuis, tous ont suivi son exemple à deux exceptions près. En 1825, John Quincy Adams le sixième président des Etats-Unis et fervent laïc, préfère jurer sur le code civil lors de son investiture. Théodore Roosevelt prêtera également serment sur le code civil américain en 1901.

G.D.