BFMTV

Inés Arrimadas, patronne de l'opposition à l'indépendance en Catalogne

Inés Arrimadas après l'annonce des résultats.

Inés Arrimadas après l'annonce des résultats. - Josep LAGO / AFP

Pour quelques sièges, les forces indépendantistes conservent leur majorité au sein du Parlement catalan à l'issue des élections régionales ce jeudi. Mais c'est Ciudadanos, parti libéral unioniste, fidèle à Madrid, qui formera le groupe le plus important. Il est dirigé par Inés Arrimadas, une jeune dirigeante de 36 ans.

Certes, avec 70 sièges sur les 135 que compte le Parlement catalan, les indépendantistes, divisés en plusieurs courants, vont conserver leur majorité au sein de l'institution à l'issue des élections régionales qui se sont tenues ce jeudi. Ce scrutin avait été programmé après la proclamation d'une "République de Catalogne" par les indépendantistes et la mise sous tutelle de la région par Madrid il y a deux mois.

Or, si les séparatistes l'emportent d'une courte tête, c'est pour une formation "unioniste", c'est-à-dire attachée au maintien de la région dans l'Espagne, que les résultats ont été les plus favorables. Avec 37 sièges, les libéraux de Ciudadanos disposeront en effet du groupe parlementaire le plus conséquent. Et leur cheffe de file présente un profil des plus atypiques, montre Le Figaro. Elle s'appelle Inés Arrimadas. 

Une unioniste mariée à un indépendantiste

Âgée de 36 ans, elle a beau être une supportrice revendiquée du F.C. Barcelone, elle est native d'Andalousie et est la petite dernière d'une fratrie de cinq enfants. Au moment de commencer des études, Inés Arrimadas choisit le droit. Au cours de son parcours estudiantin, elle accomplit un séjour Erasmus à Nice, où elle décroche un diplôme de commerce international. C'est en polyglotte qu'elle entre dans la vie active. Elle maîtrise en effet quatre langues: espagnol, anglais, français et catalan. 

Sa carrière professionnelle est d'abord celle d'une consultante à Barcelone. Mais la politique ne tarde pas à l'attirer sur son chemin. Elle décide de suivre le sillage du parti centriste, libéral, de Ciudadanos dont elle devient la porte-parole des jeunes militants en 2011. En 2012, elle entre déjà au Parlement. Et en 2015, sa rapide ascension fait d'elle la patronne de l'opposition à la majorité indépendantiste. 

A l'issue de ce scrutin du 21 décembre 2017, sa trajectoire n'a donc pas été modifiée: elle incarne toujours une figure de l'opposition au séparatisme catalan. L'ironie est que ce clivage la poursuit jusque dans sa vie personnelle. Inés Arrimadas est en effet mariée à Xavier Cima, un ex-député d'une formation indépendantiste de centre-droit. 

Robin Verner