US President Barack Obama speaks about the economy and answers questions in the Brady Press Briefing Room at the White House in Washington, DC, on May 6, 2016.  SAUL LOEB / AFP
 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • jonah
    jonah     

    Ben c'est un peu normal. Un clandestin c'est un clandestin et le président ne peut pas le régulariser sans l'avale des deux chambres
    de représentants. Il me semble qu'il ne contrôle aucune donc nul prosequi.

Votre réponse
Postez un commentaire