BFMTV

Il commande repas sans gluten dans l'avion, l'hôtesse lui sert une banane

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Josep Lag-AFP

Un Britannique qui avait commandé un repas sans gluten dans l'avion s'est vu proposer par l'hôtesse de l'air une banane, en lieu et place du petit déjeuner classique. Il estime que la compagnie aérienne aurait pu faire mieux, compte tenu qu'il n'avait pas pris le billet le moins cher.

Il commande un menu sans gluten, on lui donne une banane. Ce passager britannique d'un vol de neuf heures avec la compagnie japonaise Ana, entre Tokyo et Sydney, a eu cette désagréable surprise le 20 avril dernier.

"Quand l'hôtesse est arrivée, elle m'a dit 'on a un menu spécial pour vous' et j'ai eu la banane. J'ai demandé si c'était une blague. Elle m'a répondu qu'elle était désolée, que c'était le menu sans gluten", a-t-il témoigné pour The Evening Standard.

"Tous les autres passagers ont eu un petit-déjeuner complet"

Martin Pavelka avait pourtant bien spécifié, lors de la réservation de son billet qui lui a coûté un peu plus de 1400 euros, qu'il souhaitait un menu sans gluten. Mais lorsque l'hôtesse lui a apporté son petit-déjeuner, le jeune homme de 32 ans s'est retrouvé avec une simple et unique banane -portant une étiquette "sans gluten"- accompagnée de couverts, de sel et de poivre, provoquant l'hilarité des autres passagers.

S'il a pourtant bien eu un menu complet et sans gluten la veille au soir peu après le décollage, il avoue qu'il s'attendait à quelque chose de plus consistant.

"Souffrant de la maladie cœliaque, je commande toujours des menus sans gluten dans l'avion. Parfois, c'est sans goût, parfois c'est bien meilleur que le menu classique... Sur ce vol, ça m'a littéralement laissé sans voix (...) Tous les autres passagers ont eu un petit-déjeuner complet avec des œufs, des saucisses, des champignons, du pain et un yaourt (...) Si c'était sans conteste sans gluten, je suis resté sur ma faim."

"Ils n'ont pas vraiment intégré le concept d'allergies"

Martin Pavelka n'accuse pas l'hôtesse mais estime qu'il y a un problème dans la prise en compte des différents régimes alimentaires par la compagnie. "Je crois qu'ils n'ont pas vraiment intégré le concept d'allergies et de repas alternatifs." Il estime qu'il aurait pu être mieux traité, compte tenu du prix qu'il a déboursé pour son billet. "Ce n'est pas un vol Easyjet ou Ryanair."

Un porte-parole de la compagnie a assuré à The Independent avoir présenté ses excuses au passager et qu'Ana reverrait sa politique vis-à-vis des menus sans gluten qui sont servis en vol. Mais a rejeté les accusations.

"Lors d'un vol international entre Tokyo et Sydney, deux repas sont servis. Le premier est un repas complet une heure après le départ et le second est un encas deux heures avant l'arrivée (...) La banane était l'encas sans gluten qu'il avait commandé (...) Insinuer qu'Ana ne sert qu'une banane lors d'un vol aussi long est incorrect."

C.H.A.