Le candidat de l'opposition à la présidence du Honduras Salvador Nasralla conduit la manifestants pour protester contre la réélection du président sortant, à San Pedro Sula (180 km nord de Tegucigalpa), le 6 janvier 2018
 

La protestation ne faiblit pas au Honduras, où les manifestants contestent la réélection du président Juan Orlando Hernandez. Des ONG estiment que près de 30 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations.

Votre opinion

Postez un commentaire