BFMTV

Hollande: nécessité d'une réponse, "si nécessaire militaire" contre l'EI

Des images diffusées le 30 juin 2014 montrent des jihadistes de l'Etat islamique parader dans les rues de Raqqa, en Syrie

Des images diffusées le 30 juin 2014 montrent des jihadistes de l'Etat islamique parader dans les rues de Raqqa, en Syrie - Welayat Raqa - AFP

Au lendemain de l'exécution du journaliste américain Steve Sotloff, les Etats-Unis mais aussi l'Union européenne ont appelé à une réponse internationale face à la menace de l'Etat islamique.

Pour "redoutable" qu'il soit, l'Etat islamique (EI) "n'est pas invincible" et a été affaibli par les frappes aériennes dans le Nord de l'Irak, a assuré mercredi l'un des principaux responsables de l'antiterrorisme américain, Matthew Olsen.

Dans la foulée de ces déclarations, l'Union européenne s'est dite déterminée à "combattre" l'EI après l'exécution du journaliste Steve Sotloff. De son côté, François Hollande insiste dans un communiqué publié mercredi après-midi sur "l'importance d'une réponse politique, humanitaire et si nécessaire militaire dans le respect du droit international".

"La France entend poursuivre une concertation étroite avec l'ensemble de ses partenaires pour que cette réponse soit coordonnée dans tous les domaines et se montre à la mesure d'une menace globale qui est devenue grave", ajoute le communiqué diffusé à l'issue d'un conseil restreint de Défense.

Pas "d'informations" sur une attaque contre les Etats-Unis

Vaincre les jihadistes sunnites de l'EI ne pourrait se faire qu'avec une "large coalition composée de partenaires internationaux", estiment également les Etats-Unis, alors que le secrétaire d'Etat John Kerry et le secrétaire à la Défense Chuck Hagel ont l'intention de tracer les contours de cette coalition lors de discussions avec leurs partenaires occidentaux en marge du sommet de l'Otan, qui réunira les 28 membres de l'Alliance jeudi et vendredi au Pays de Galles.

Matthew Olsen, qui dirige le Centre national de l'antiterrorisme, a également dit ne pas avoir d'"information crédible" sur un quelconque projet d'attaque de l'Etat islamique (EI) contre les Etats-Unis.

S.A. avec AFP