La fausse alerte au missile balistique
 

Si le site pornographique a connu une forte baisse de ses connexions lors de l'envoi de l'alerte, les Hawaïens sont revenus en masse sur la plateforme une fois la menace écartée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire