BFMTV

Haïti: le Quai d'Orsay confirme l'enlèvement de deux ressortissants français

Photo d'illustration

Photo d'illustration - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Un groupe de sept religieux catholiques a été enlevé dimanche dans les environs de Port-au-Prince, alors qu'il se rendait "à l'installation d'un nouveau curé".

Au lendemain de l'annonce de la disparition de sept religieux catholiques, le Quai d'Orsay confirme ce lundi "l'enlèvement de deux ressortissants français en Haïti". "Le centre de crise et de soutien du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, ainsi que notre ambassade en Haïti, sont pleinement mobilisés, en relation étroite avec les autorités locales", indique le communiqué du ministère.

"Pour des raisons d'efficacité et de sécurité, nous conservons la plus grande discrétion dans ce type de situation", poursuit le Quai d'Orsay.

Dimanche, la Conférence des évêques d'Haïti avait affirmé qu'un groupe de sept religieux catholiques, parmi lesquels figurent une religieuse et un prêtre français, avait été enlevé dans la matinée à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince. Le groupe "se rendait à l'installation d'un nouveau curé", avait expliqué le père Loudger Mazile, en précisant que les ravisseurs exigaient un million de dollars de rançon.

Une situation "inhumaine"

La Conférence haïtienne des Religieux (CHR) avait par la suite précisé dans un communiqué que trois autres personnes, les proches d'un autre prêtre ne faisant pas partie des personnes enlevées, avaient également été kidnappées.

"La CHR exprime son profond chagrin mais aussi sa colère face à la situation inhumaine que nous traversons depuis plus d'une décennie", soulignait-elle dans son communiqué.

Les enlèvements contre rançon ont connu une recrudescence ces derniers mois à Port-au-Prince comme en province, témoignant de l'emprise grandissante des gangs armés sur le territoire haïtien.

Ulysse Gosset, avec Mélanie Rostagnat